H

HISTORIQUE

Financement accordé par la Régie régionale de la santé et des services sociaux de Laval (programme de traitement) ainsi que par le ministère de la Sécurité publique (programme de sensibilisation à la délinquance sexuelle) pour l’année 1997-1998.

Le Centre commence à recevoir des stagiaires à la maîtrise provenant de l’École de criminologie de l’Université de Montréal; les étudiant(e)s reçoivent une formation clinique en délinquance sexuelle. La même année, le programme de sensibilisation à la délinquance sexuelle est donné directement à l’Établissement de détention de Saint-Jérôme.

Entente avec le ministère de la Sécurité publique afin de desservir toute la clientèle sexuellement délinquante du territoire de la Montérégie.

Début des activités cliniques du CIDS sur le territoire de Laval. L’UQAM accepte également une proposition de partenariat en vue de former plus particulièrement   des sexologues clinicien(ne)s. Les premières stagiaires sont acceuillies cette même année.

Développement du projet du CIDS par les deux fondateurs, MM. Yves Paradis et Bruno Pellerin.

Le CIDS se trouve dans l’obligation de fermer ses portes pendant cinq semaines en raison d’un manque de financement.

Le programme de sensibilisation à la délinquance sexuelle est offert dans les locaux de la Corporation Maison Charlemagne de Montréal (agence de surveillance communautaire). Peu après, le CIDS commence à accueillir sur le territoire de Montréal la clientèle de cette même région provenant du ministère de la Sécurité publique.

Grâce à une entente conclue avec la direction territoriale de Montréal du ministère de la Sécurité publique, le CIDS offre son programme de sensibilisation à la délinquance sexuelle dans deux établissements de détention de Montréal : Rivière-des-Prairies et Bordeaux.

Présentations offertes par des membres du CIDS au premier Congrès international francophone des intervenants en matière d'agression sexuelle (CIFAS).

Le CIDS devient propriétaire de sa première résidence dans le but de réduire ses coûts de fonctionnement. La même année, le Centre commence à offrir ses différents services à la clientèle hispanophone.